INNAMO, Aïsa

0

Aujourd’hui je vais te parler d’INNAMO premier roman d’une toute jeune auteure prénommée Aïsa, publié dans une toute aussi jeune maison d’édition au nom prometteur : Les Amazones (pas la plateforme où il ne faut pas aller acheter tes livres, mais ça c’est une autre histoire…

Si tu en as marre des romans à l’eau de rose où Julie tombe amoureuse de Marie dès la dixième page et s’installe chez elle à la trentième, si tu veux quand même une héroïne lesbienne (ne nous voilons pas la face) à la quelle tu peux t’identifier, si tu aimes les thrillers qui te tiennent en haleine toute la nuit (impossible de refermer le livre avant la dernière page), tu ne te trompes pas en choisissant ce livre.

L’héroïne Innamo, diminutif d’Innamoramento (« Amour naissant » en italien), est de la même trempe que la Lisbeth Salander de Stieg Larsson ou que la Hyène de Virgine Despentes : complexe, sombre et fragile à la fois. Sculptrice le jour, dealeuse d’héroïne la nuit, elle se retrouve témoin involontaire d’une scène de violence faite sur une prostituée. Le désir de justice d’Innamo (jolie ironie quand on connait la nature de son commerce), l’entraine alors dans le monde noir du proxénétisme parisien, avec pour envie première de démanteler ce réseau.

Avec INNAMO, tu côtoieras une galerie de personnages aux multiples facettes, amantes toujours attirantes, dandy parisien, drogué paumé, mafieux russes, … Ta fibre féministe te fera t’interroger sur la législation relative à la prostitution.

Enfin, tes sens seront mis en éveil avec un mélange des arts pratiqué très subtilement. La sculpture devient un acte charnel, l’œnologie acte de résistance et une playlist proposée par l’auteur accompagne ta lecture te faisant passer de Cat Power à Mozart en passant par Christine And The Queens et Amy Winehouse.

 

Nancy

INNAMO, Aïsa, Editions Les Amazones

LAISSER UN COMMENTAIRE