Sarah, prof d’allemand et alors

0
Sarah, lesbienne et alors

Salut, qui es tu ?
Hey ! Moi, c’est Sarah. J’ai 25 ans et je viens du sud de la France.
Je fais mes premiers pas (somme toute très hésitants) dans le monde des adultes. Je cherche encore mon équilibre…

Que fais-tu dans la vie ?
Je suis prof d’allemand dans un collège.

Tu vas où quand tu sors ?
Pour une soirée en amoureuses, j’aime bien aller au ciné et/ou resto.
Et pour vraiment décompresser, je vais au concert d’un artiste que j’aime (généralement du gros son !). Ce que j’écoute est assez varié mais ce qu’on retrouve le plus dans ma playlist, c’est de la deep et de la techno.

Si tu étais … tu serais ?
– une couleur :
Bleu. Je trouve que c’est une couleur reposante. Comme la mer et le ciel, c’est planant.

– un mot :
« Ruhe ! » C’est le mot que je dis le plus dans une journée (à mes élèves). Ça signifie, « silence ! » ou « du calme ! ».

– un défaut :
L’impatience. Je ne supporte pas d’attendre, pas même quelques secondes. Du coup, à un rendez-vous, j’arrive toujours en retard pour ne pas avoir à attendre. Cela dit, mes retards sont parfois indépendants de ma volonté…^^

– une musique :
J’adoooooore la musique ! Alors n’en choisir qu’une seule est un véritable déchirement. Ce que j’écoute en boucle en ce moment, c’est « Ma dope » de Nekfeu.
Ce n’est absolument pas représentatif de mes goûts musicaux car le rap me déçoit souvent à cause, entre autres, du massacre de la langue française… Mais là, je suis fan. Je n’ai pas d’explication.
Je vous laisse le soin de poster le clip très éloquent quant aux clichés sur la culture rap…

– un livre :
« La Métamorphose » de Franz Kafka. Je m’identifie facilement au personnage principal Gregor Samsa. Je ne veux pas spoiler l’histoire si vous ne l’avez pas lue. En revanche, je vous le conseille vivement, c’est très bien écrit (surtout en V.O.) et c’est une nouvelle, donc assez rapide à lire.

– un alcool :
La vodka (sûrement à cause de mes origines polonaises…^^). Et servie à la polonaise bien sûr : un shooter de Żubrówka Biała (50 ml à boire cul sec) suivi d’un grand verre de jus de fruit bien frais… 😀

Quel est ton rêve d’enfant ?
Enfant, je rêvais de conjuguer passion et travail. C’est fait ! Maintenant, place aux rêves d’adulte…

Tu te vois où dans 10 ans ?
Dans 10 ans, je me vois toujours prof mais à l’étranger (Canada, Allemagne ou Pologne) avec ma copine et avec 1 ou 2 enfants…

Quelle est ton idée du bonheur ?
La recette est simple. Il faut 3 ingrédients : la santé, l’amour et l’argent.
Saupoudrez le tout de bienveillance et tadaam ! Le bonheur !!! 😀
Je plaisante… En réalité, le bonheur dépend de beaucoup trop de facteurs et il ne tient, à mon sens, qu’à un fil. Savourez-le donc.

En qui/quoi crois-tu ?
En mon destin. Je suis persuadée que malgré certaines étapes difficiles de ma vie, il me conduira vers le bonheur.

Quelle est ta plus grande peur ?
La solitude. Je n’ai déjà pas une grande famille (je suis fille et petite-fille unique) et j’ai très peu d’amis. Pourtant, j’aime être en contact avec les gens mais je me montre assez froide au premier abord. Oui, très méfiante… ! ^^

Quel est ton meilleur souvenir ?
La première fois que j’ai dit « je t’aime » (et que je le pensais surtout !). Je n’étais pas certaine au début que c’était de l’amour. Peut-être n’était-ce que des « sentiments naissants » ? Je sais que je ne voulais pas le dire la première. J’avais peur que ce ne soit pas réciproque. Et puis, elle me l’a dit et tout de suite, j’ai voulu le lui dire aussi. Je me suis d’abord calmée deux secondes (qui m’ont paru durer 1h).

Je l’ai regardéE au plus profond de ses yeux. Mon coeur battait la chamade (oui, c’est une vieille expression ringarde et alors ?! ). Et là, je lui ai dit : « je t’aime ». À cet instant-même, j’ai senti comme un frisson parcourir tout mon corps et terminer par envahir toute ma cage thoracique. Pour finir, je l’ai embrassée. Je ne me suis jamais sentiE aussi sereine.

En quoi te réincarnerais tu si tu le pouvais ?
En chat ! Quand je vois mes deux pachas confortablement installés sur le canapé, qui ne se soucient jamais de rien, qui mangent tout ce qu’ils veulent (oui, je les gâte trop…:/), qui dorment autant qu’ils le souhaitent, jouent ou bronzent en plein soleil, je me dis que c’est ça, la belle vie !

Quelle est la qualité que tu aimes chez une femme ?

J’aime quand une femme est attentionnée, douce et pleine de compréhension avec moi (parce que je l’avoue, je ne suis pas facile tous les jours :/).

Si tu pouvais avoir un pouvoir, lequel choisirais-tu ?
Voler ! Je pense que pouvoir voler (comme un aigle, hein, pas comme une poule) procure le plus grand sentiment de liberté qu’il soit. Ce serait pour moi un pouvoir quasi-salvateur d’autant qu’ici bas, je ne me sens pas toujours « libre ».

As-tu une héroïne dans la vie réelle ?
Non, pas vraiment. L’adoration, c’est pas mon truc.

Comment te qualifies-tu, sexuellement parlant ? (lesbienne, bie, trans, queer…)
Ça dépend des jours… parfois, je me qualifie de bie, parfois de lesbienne. Tout dépend du temps et de la force du vent… lol

En quoi cela a-t-il influencé ta vie, tes choix ?
Ça a développé mon côté combattif et intransigeant face aux discriminations.

Je me sens aussi plus ouverte à la différence et à l’Autre. Enfin, cela a surtout influencé le projet que j’ai (depuis mon adolescence) d’avoir des enfants.

Ma sexualité n’aidant pas à la procréation (!!!), j’ai dû me « résigner » à prendre mon temps ce qui est, tout compte fait, une bonne chose. Réunir toutes les conditions favorables à l’accueil d’un petit être est primordial. Conditions enfin quasi-réunies à présent…

As-tu une devise ?
« Il n’est jamais trop tard pour devenir ce que l’on aurait pu être. » de George Eliot


Comme Sarah, participe et aide à la visibilité de la diversité !

et reçois le questionnaire :

LAISSER UN COMMENTAIRE